keep moving forward

dimanche 23 novembre 2014

Ces heures là

 arc

good

pommes

Du temps pour être ensemble.  Décider de qui dort où, comment et aimer cette Maison qui se prête si bien aux grands rassemblements. Ecouter la même chanson encore et encore... complètement bizarre et décalée ; savoir qu'on ne pourra plus l'entendre sans penser à ces heures là . Brailler devant le rugby. Manger des os à moelle devant la télé, avec des tartines grillées, du sel, du poivre et un coup de rouge. Ne pas se prendre au sérieux et faire durer le plaisir jusqu'au milieu de la nuit. Se lever tôt en même temps que les enfants et prendre le petit déjeuner pendant près de quatre heures... Ne rien faire du tout. Regarder le Bébé. Regarder les enfants regarder le bébé. Déjeuner de poulet grillé au BBQ, de légumes rôtis et de frites. Marcher pieds nus sur la terrasse et jouer dans l'herbe. Se serrer autour de la table et fêter les anniversaires. Boire du Prosecco au soleil et se dire que c'est juste parfait. 

Posté par keepmoving à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 20 novembre 2014

Rando d'Automne dans la lumière

bleu

lavande

rouille

orange

pink

red

good

yumi

Le Lunch Bag peut aussi faire office de nappe. Et de serviettes de table Aha! (mais chut! vraiment cela ne se fait pas)

De Saignon à Auribeau avec un retour par le Colombier et le Pré des Masques, nous nous sommes bricolées un itinéraire avec la carte IGN, parce qu'après 10 ans de randonnée, on sait exactement ce que l'on cherche ; aujourd'hui des sentiers étroits qui passent dans les bois pour les couleurs, et prendre de la hauteur pour le bleu si particulier du ciel d'Automne ; et surtout ne pas trop savoir ce que l'on va trouver...

A refaire début Juillet pour les lavandes et pour se tremper les pieds à Rocsalière...

Posté par keepmoving à 20:59 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 novembre 2014

Grey is beautiful. Grey is OK. (2)

gris

colors

love

Ce Liberty qui n'a pas de nom, j'aime l'appeler Psychédélique. Je pourrais l'appeler Liberty Mercredi psychédélique pour me souvenir de cette période de ma vie. Et il est parfait avec ce tissu gris pailleté d'argent: "On n'y voit pas très clair mais ça n'empêche pas la lumière." Dans ces Mercredis plein à craquer d'Intendance Bonheur, il y a aussi de rares moments de satisfaction tranquille, de brefs éclairs de lucidité où l'on se dit que malgré la précipitation on fait au mieux (et d'ailleurs on fait ce que l'on peut...) et totalement inattendus, des fou-rires hystériques et partagés qui font du bien.

Des Bouillottes à retrouver dans le Shop parce qu'il fait froid...

Posté par keepmoving à 20:55 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

mardi 18 novembre 2014

En Enfance

portrait

Ce jour là, en Octobre, Caramel avait ramassé une vieille chaussette et lui avait parlé pendant toute la balade. C'était bien la première fois que je la voyais s'inventer un ami imaginaire, ou bien était ce le petit frère tant réclamé? 

Le général de Gaulle a dit un jour, à la vive surprise de qui l’écoutait, que la phrase la plus mélancolique de la littérature française était à ses yeux celle qui ouvrait l’avant dernier chapitre du livre de la Comtesse de Ségur intitulé Les Vacances, je la cite : « Les vacances étaient tout près de la fin, les enfants s’aimaient de plus en plus… ». Merci à M. qui m'a envoyé ces mots (trouvés sur le site de France Culture) après avoir lu le Billet sur la journée d'anniversaire de Rhum-Coco.

Miss Choco est partie vivre sa vie d'étudiante, et nous sommes presque certains que Vanille prendra le large dès la Rentrée prochaine. Il faut bien qu'il y ait une fin à l'enfance et peut-être est-ce quand l'enfant quitte la Maison. Certains parents s'exclameront Enfin! avec soulagement tandis que d'autres soupireront Déjà! et devront se faire une raison devant la Vie qui reprend ses droits. Et puis il y a les enfants qui restent avec leurs parents vieillissants..., ceux à qui on a souvent répété: "Tu ne peux pas te souvenir puisque tu n'étais pas né!" avec un ricanement qui donne la mesure des prérogatives des ainés ; ceux qui restent et qui pourront dire, bien plus tard, avec un air mystérieux: "Tu ne peux pas te souvenir  puis que tu avais quitté la Maison.". Des enfances en décalé avec très certainement en commun, les plus belles années, malgré le grand Désordre occasionné... Pourvu qu'ils aient appris à s'aimer avant de se séparer vraiment, pourvu qu'ils aient appris à se comprendre, ou à accepter de ne pas se comprendre, parce que même en ayant grandi sous le même toit, ils sont si différents ces enfants. 

 

Posté par keepmoving à 20:31 - Commentaires [34] - Permalien [#]

lundi 17 novembre 2014

Get lucky*

sogood

Novembre: les olives cassées des Baux, au fenouil, qui éloigne les (le) mauvais esprit...

Je me suis souvent dit que j'aurais du compter les coups d'eau salée cette année. Pour prendre la mesure de ma chance. Depuis la Rentrée, je pourrais ausi compter les Bières blanches savourées au soleil sur la terrasse ou sur la table de la cuisine, toujours avec la même amie, de déjeuner en déjeuner. Il y a les amies proches, à portée de main, à portée de pieds. Et il y en a d'autres plus éloignées, qui veillent, je le sais. Il y en a quatre, toutes particulières et leurs prénoms commencent tous par la lettre C. Il y a celle qui est forte, celle qui est bienveillante, celle qui est lucide, et celle qui prie. Bien que, je n'en doute pas, elles soient toutes les quatre fortes, bienveillantes, lucides et priantes. Et ce sont des choses qui me manquent. Je viens seulement de le comprendre. Je le racontais à cette amie avec qui je bois des bières blanches pour le déjeuner, et elle m'a dit: "C'est bien, parce que tu les as identifiées." On pourrait se livrer au même exercice avec toutes les personnes que l'on connait: se demander ce qu'elles ont à nous apporter ou à nous donner. Et accepter de recevoir. / Avec bon esprit. Hier soir, j'étais dans mon lit, en train de mourir de fatigue (ou sinon peut-être que je me serais enfuie...) et Vanille est venue me lire du Verlaine ... Des poèmes et des poèmes entiers, qu'elle lisait avec sérieux et délectation (elle a de beaux restes de son Bac de Français). Comme je détestais Verlaine quand j'avais son âge, quand je laissais la poésie à mes copains matheux, que je chambrais en leur disant qu'ils aimaient parce que c'était court... Verlaine que j'aime depuis hier.

*C'est toujours une question de regard. Une des expressions que je déteste le plus: "Ils gagnent à être connus." 

Posté par keepmoving à 20:34 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,



dimanche 16 novembre 2014

Dedans / Dehors

bou

raisin

Novembre: rester au chaud mais ne pas oublier d'aller prendre l'air.

Novembre entre le Gris et la lumière, avec un plein week-end d'Intendance Bonheur. Cette nuit là, j'ai dormi quelques temps avec la fenêtre ouverte et puis je l'ai refermée. Ce matin, la maison est calme et silencieuse pour changer. Ils sont tous partis... à la chasse, chez une amie, aux Scouts, à la piscine..., alors je reste là,  sous la couette, l'edredon et la couverture d'Irlande, au fond de mon lit, à rêver.  White Space. Recevoir un coup de fil de Vanille qui me rappelle que je dois venir la chercher. Les lendemains de Fête ils sont toujours pressés de rentrer. Enfiler un jean, et y aller cheveux en bataille, à contre coeur, en pestant un peu. Mettre de la bonne musique et filer sur les routes. Rire en découvrant la campagne, encore baignée de brouillard, qui s'illumine par endroits avec les premiers rayons de soleil qui ont réussi à arriver jusque là. La terre se réchauffe et fume en une brume blanche et légère qui monte vers le ciel encore gris, bas et épais. On devine à peine les cyprès dont les silhouettes se découpent au dessus des vignes jaunes. Je n'ai que ces mots mais c'était sublime.

Posté par keepmoving à 23:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 12 novembre 2014

Encore un gâteau...

cake

nut

Rhum-Coco avait demandé un gâteau au choco... Oui, sur le dessus, c'est bien du Nut. Il adore ça et on en achète jamais. Il a eu aussi un Jeu vidéo sur la chasse. Pas de jeu vidéo non plus dans cette maison. Ah les pauvres enfants! Miss Chocolat nous a demandé ce qu'il nous arrivait et nous a regardé comme si nous étions tombés malades... avec un regard mi horrifié mi consterné. Elle trouve les plus jeunes si mal élevés..... Gâteau absolument écoeurant qui a été dévoré en deux secondes par les enfants. Pour le jeu, je lui ai répondu que cela faisait 13 années que son frère recevait des cadeaux rétro au possible (pour son plus grand bien) mais que pour une fois, on allait faire une exception. Il en a parlé jusqu'à ce qu'il soit endormi (enfin!). / Encore un gâteau de la flemme... J'ai regardé toutes les photos prises depuis ces 4 dernières années, dans l'espoir d'en encadrer quelques unes et je m'y suis perdue... mais j'ai pu constaté le nombre de clichés de pâtisserie en tous genres... hallucinant! Sur ma tombe, on pourra écrire: "Elle faisait des gâteaux.". Memento Mori, c'est l'effet que me fait toujours Novembre. Mais en attendant: vivons! et vivons bien! 

Posté par keepmoving à 19:26 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

mardi 11 novembre 2014

13 ans et 20 années...

 PB110127

PB110150

PB110152

PB110119

PB110184

jib

smile

PB110264

PB110266

13 ans pour Rhum-Coco et 20 années de mariage pour nous! Quatre enfants contents de se retrouver. Les regarder s'aimer. Trainer dans le canapé pendant des heures, en écoutant la pluie tomber avec douceur et régularité. S'endormir. Fêter ce jeune garçon et lui souhaiter le meilleur pour les années à venir. Et surtout, qu'il garde ce doux sourire.

Posté par keepmoving à 23:59 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

lundi 10 novembre 2014

C'est toujours une question de regard.

SuperNain

Dodo

Liberty

 New Super Nain avec sa cape doublée de Liberty "gris psychédélique' (quelqu'un a un nom?), en vente dans le Shop!

"Quand on part à l'étranger pour un projet solidaire, on ne fait pas de l'humanitaire. On laisse ça aux Pros. On ne se substitue pas non plus aux travailleurs locaux. le projet ne doit pas mettre en péril l'équilibre économique de la communauté ou perturber la vie locale. On se met à l'écoute des besoins rééls des habitants. Et on doit arriver en sachant qu'on  recevra autant que l'on donne. On arrive avec quelque chose et on repart avec quelque chose. On s'inscrit dans un projet déjà existant afin de filer un coup de main. Savoir que même si  l'on s'est préparé à vivre quelque chose de différent, on arrive avec des certitudes et que ces certitudes seront ébranlées. On ne part pas avec l'intention de changer le monde. On ne changera pas le monde en trois semaines mais ces trois semaines nous feront changer de regard, et c'est avec ce regard  que nous pourrons ensuite, essayer de changer le monde. (ce que j'ai retenu... libre retranscription)" ça ne pourrait rester que de jolis mots ; mais qui sait? Le directeur de la formation est ingénieur hydraulique et partait à l'étranger (au Burkina Faso ou un truc du genre) quelques jours après (je l'ai su parce que je lui ai demandé ce qu'il faisait dans la vie ; je suis curieuse)... 

(J'ai un peu ré-écrit le billet d'hier, écrit un peu vite et trop fatiguée...)

Posté par keepmoving à 19:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 9 novembre 2014

Le début

gris

cheese

C'est quoi ce semblant de soleil à partager??? là haut dans le Nord, à... Carpentras.

Un week-end pour se former afin d'accompagner au mieux les Chemises vertes dans la préparation de leur projet solidaire à l'étranger. Une centaine de Jeunes (venus de Grasse à Perpignan), des rêves plein la tête et très envie d'aider les autres d'une manière ou d'une autre,... à confronter aux réalités. Une trentaine de "moins jeunes", qui accompagnent, se forment ou forment. Nous avons tant appris! C'est dense, riche et bien rythmé. Fin du dernier temps d'enseignement de la première journée: 23 heures.  Nous étions plusieurs à nous inquiéter de la nuit dans le Froid dans cette prairie humide et encaissée parce que même à l'intérieur avec plusieurs polaires, nous n'avions pas vraiment chaud... Une amie m'avait dit: "Chaussettes de ski, Damart et collant de rigueur. Matelas gonflable pour isoler du sol, couverture dessous, couverture dessus et enroulée dans une couverture dans sac de couchage". J'ai fait comme elle a dit sauf le Damart remplacé par un top à manches longues en coton, mais la couverture dans laquelle j'étais enroulée était en Mohair rapportée d'Irlande... J'ai dormi comme un Bébé malgré la pluie, le vent et les Jeunes qui ont braillé jusqu'à une heure et demie passée... des chants Scouts, mais pas que. Quand l'averse s'est mise à tomber, bien froide, ça ne les a pas arrêté même s'ils ont fini par aller se réfugier dans les toilettes. / J'ai aimé l'enthousiasme des Jeunes, la diversité des caractères comme celle des projets qu'ils voulaient monter. J'ai aimé la réserve et la timidité de certains. J'ai aimé voir des filles porter des tables plus lourdes qu'elles, et des gars passer le balai et la serpillère avec minutie. J'ai aimé leur prévenance et leur gentillesse. Et ce grand gaillard, qui, quand vous le remerciez de venir vous aider à passer l'éponge sur une table de 3 m de long, vous répond: "C'est avec plaisir.". Et ceux qui s'inquiètent de la longue route que vous avez à faire pour rentrer parce qu'ils ont la chance d'être du coin. Et ceux qui vous sourient pour rien avec des regards francs. Il y a donc des jeunes hommes pour qui la politesse et l'attention à l'autre ne sont pas à ranger au placard des vieux trucs dépassés. Je me suis dit Pourvu que mon fils soit comme ça au même âge... / J'ai aimé retrouver des Accocos déjà rencontrés, et faire de nouvelles connaissances (Virginie, si tu passes par là, n'oublie pas de laisser un comm.). / Avec à la fin du week-end, comme symbole, le pliage des tentes sous la pluie, et des jeunes trempés comme des soupes en quelques minutes. Des tentes qu'il faudra déplier pour les faire sécher, puis replier. Non, ce n'est pas facile de se Former pour le Départ à l'Etranger. Mais c'est le début de l'Aventure.

Merci aux amis qui ont accueilli nos plus jeunes! Jeux au soleil puis sous la pluie, Papa Schultz, chocolat chaud etc... Et Rhum-Coco qui va trois fois à la chasse dans le week-end et revient avec, pour accompagner l'arc qu'il s'est fait pendant les vacances, des flèches et un carquois!

Posté par keepmoving à 21:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]



Fin »