keep moving forward

jeudi 30 octobre 2014

Medley of these Days (3)

gris

green

apples

walls

homme

pesto

light

pommes

Les pommes de la Coop se suivent et ne se ressemblent pas, tout comme ces jours de Vacances. Chercher le Vert! Dans nos assiettes, dans le rire des enfants, dans les champs, et pour notre famille. Parler encore et encore. Rire pas mal (et comme c'est bon!) de l'analyse de certaines sur ce qui me préoccupe. Il est question en parlant de sujets très sérieux, de tatouage sur les fesses, de notations de cerveaux et de Maisons de repos, d'éducation et d'enseignement, de croire en nos enfants sans se laisser démonter, au sens propre comme au sens figuré. Sentir cette solidarité dans ces mots qui s'échangent. Y gagner en clarté de regard et en légèreté. Se dire que nos enfants pour bien grandir ont besoin que l'on pose un regard juste sur eux. Et de parents heureux. Hier soir, à Aix en Provence, regarder la lune se lever au dessus de la Halle aux grains, assise tranquillement sur le bord de la Fontaine, en attendant ces jeunes aux chemises vertes que nous accompagnons. Aujourd'hui, à Lourmarin chercher un cadeau et ne pas trouver, mais repartir avec un Opinel à bout rond vert ... et un jeu pour apprendre les tables de multiplication. Ce midi, dans le jardin, au soleil, manger des Pâtes toutes vertes, préparées avec des pignons, de la roquette et le dernier pot de Pesto frais rapporté de Portovenere et gardé au frigo tout ce temps. Date limite de consommation aujourd'hui. C'était comme fait exprès.

Posté par keepmoving à 20:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]


lundi 27 octobre 2014

Make it mine.

quote

Une vraie preuve de maturité: quand une personne vous blesse, essayez de comprendre sa situation, au lieu d'essayer de la blesser à votre tour.

Posté par keepmoving à 21:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 26 octobre 2014

Rando à l'eau salée (encore) avec marmaille

view

marmaille

blue

good

water

Ce matin alors que nos Hommes étaient dans les bois dès l'aube, à chasser la grive et à élever une plate-forme dans un arbre à 7 mètres de hauteur, avant de pique-niquer dans les vignes, nous sommes parties, une amie et moi, avec notre marmaille, vers la Calanque de l'Erevine, en prenant le chemin le plus facile ; celui qui longe la voie ferrée, en montant, en descendant, avec le Bleu en panorama. Quatre enfants qui filent sur le sentier ; ce qui nous laisse tranquilles pour rattraper le temps perdu, les choses qu'on aurait voulu se dire et qu'on n'a pas pu, ce qui nous fait, ce qui nous construit, le meilleur comme le pire. Beau temps, Dimanche, Vacances: la Calanque d'habitude déserte, est bondée (ce que ne montrent pas mes photos). L'eau est fraiche et le soleil bas mais l'eau salée un 26 Octobre, c'est tellement bon, presque inespéré. Faire l'étoile de Mer en regardant le Ciel. O Merci (encore).  S'y replonger. O Merci (encore encore). Regarder ceux qui nous entourent: Famille marseillaise qui débarque à 30 avec poussette, bébés, taouages, très lourdes chaines en or, médailles et cigarettes ; les Italiens sooo chic avec chemises sur le maillot de bain et panamas ; des enfants qui croquent des pommes de terre rôties piquées sur des fourchettes pendant que le père désosse le poulet et que la mère regarde la Mer. Etc.. Les regarder dans toutes leurs particularités et dans leur humanité, imaginer leurs vies, leurs rêves (et tant de choses encore...). Raconter tout ça aux enfants ce soir, devant un bon feu de bois et les regarder s'interroger devant mon imagination. Mes enfants, n'oubliez jamais la beauté de nos différences. Et pour tout ça, O Merci (encore encore encore).

Posté par keepmoving à 19:24 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

samedi 25 octobre 2014

Qui est d'accord?*

cat

Tout grand Ado ou jeune Adulte devrait être obligé d'emmener son Chat "chez lui" en quittant la Maison, même si ce "chez lui" ne fait que 9m2.

Même s'il a demandé ce Chat quand il n'avait que 10 ans. Surtout si le Chat a un caractère épouvantable.

*j'ai besoin d'aide sur ce coup là...

Posté par keepmoving à 18:27 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 24 octobre 2014

Medley of these Days (2)

soleil

ballon

pommes

brown

carte

angie

Longtemps attendues, des boucles d'oreille pour se souvenir toute la mauvaise Saison comme le soleil a été généreux cet Automne. / Caramel, qui n'a plus ses 4h30 d'entrainement par semaine, part de temps en temps, courir 30 minutes avec son père. Mais c'est bien trop peu vue l'énergie qu'elle "contient". La phrase qui revient souvent, c'est: "On voit qu'elle n'a pas eu son Sport, celle-là.". A la fin du dernier entrainement de Volley, la jeune femme qui avait assuré l'entrainement, est venue me parler et m'a dit à son sujet: "Grandes qualités: véritable dextérité avec le ballon et grandes capacités de concentration." Je lui ai répondu que Caramel s'éclatait et j'ai repensé à ce billet là. C'est une chose de pressentir quelque chose au sujet de son enfant et autre chose de se le voir confirmer par quelqu'un de pro, et je sais aussi pourquoi je passe tant de temps au bord du terrain. Je l'ai emmenée voir son entraineur de Basket jouer. Premier match pour toutes les deux et grand plaisir partagé. / Carte d'Automne faite à l'école. Se dire que l'Instit de Caramel tient la route ; et que c'est déjà ça! / Commencer "Comptes pour petits et grands" de Stella Baruk. Se dire que c'est exactement ce qu'il nous faut (à suivre...) / Tarte au pommes pour le retour de Chocolat (c'est elle la pomme du milieu...) ; ça se voulait symbolique mais on peut aussi appeler ça la Tarte aux pommes de la Flemme... tant c'est vite fait. 

Posté par keepmoving à 19:46 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,



jeudi 23 octobre 2014

Medley of these Days

coiffure

sky

orange

frites

bluegrey

goodsoup

good

soupe

feet

Vacances... Caramel coiffée comme avec un ... rateau (expression de mon amie Gwen. J'aime beaucoup!). C'est une habitude mais c'est encore pire en Vacances. / Caramel avec des Vans aux pieds et un Eastpack sur le dos, parce que pour la quatrième, je cherche la qualité ; et surtout qu'on ne m'en parle plus... / En cuisine, le meilleur de la Saison. J'ai réussi à gruger les enfants, en leur servant la Soupe de potiron-patate douce dans des tout petits bols avec de bonnes tartines grillées et bien aillées ; le thym émietté et le coup de moulin à poivre sont indispensables. Comme si c'était Eloïse qui commandait ça, de sa chambre au Plaza Hôtel et que ça arrivait apporté par le Room Service... Combien le bol Maman? au moins 15 dollars, non? Ils en tous repris. Une grande première. Je ne laisse rien paraître mais je rigole intérieurement... Sérieusement, cette soupe à New-York? Faudra que j'aille mener l'enquête... / En quelques jours, nous sommes passés des débardeurs aux gros pulls... avec une tempête de Mistral glacial qui nous a fait sourire au creux de nos lits douillets, au soleil, bien à l'abri, dans la cuisine, ou encore sur un bout de canapé. / Changement de saison, changement de rythme. Du temps pour se regarder, se parler, s'écouter. Comme d'habitude, je reçois beaucoup. Il suffit de ralentir un peu pour que j'en prenne conscience. / Une personne que j'aime beaucoup et qui m'aime beaucoup, est allée se confesser... et même si c'est elle qui a reçu le sacrement de réconciliation, me voilà bénie de ce qu'elle a bien voulu partager. / Et puis, il y a un gâteau-cadeau au chocolat voyageur, un petit garçon prêté, les cousins du Var, une poêlée de champignons, et dans le Luberon, un "déjeuner bavard" qui s'est étiré jusque deux heures et quart, avec des cookies à la châtaigne et au choco ; comme c'est bon de se laisser nourrir parfois ; et pendant que je papote, les grands qui prennent le relais auprès de leur petite soeur quand elle met de côté un de ses amis. "Tu n'es qu'une idiote." lui a asséné Rhum-Coco, alors que Miss Vanille arrivait pour lui dire exactement la même chose... Ce qui ne m'a pas empêché d'intervenir aussi juste après. / Les devoirs un peu chaque jour. Travailler sans se presser et ça fait du bien, vraiment. L'orthophoniste toujours. L'orthodontiste à Manosque encore, comme chaque mois depuis si longtemps. Passer chez Monop et écouter de la bonne musique en filant sur les routes. / Emmener Caramel faire des paniers encore et encore. L'emmener aussi courir dans les vignes et sur les chemins. Avec son frère. Savourer parce que ces balades se font plus rares. Me dire que je les aurais fait grandir avec des leçons mais aussi des gâteaux et des grands bains de nature. Je vous l'ai dit: je reçois beaucoup.

Posté par keepmoving à 21:19 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 19 octobre 2014

Rando aux eaux salées (etc...)

figuiers

view

calanque

blue

green

pins

sentier

Encore une Rando pas vraiment prévue et décidée la veille. Finalement, nous n'avons pas regardé la Météo et ce matin, c'était plutôt voilé et frais (Hum! 21°C...). Aller voir la Mer, encore. Découvrir en laissant la voiture entre l'Estaque et le Rove, qu'en fait, cette Rando, nous l'avions déjà faite, alors que quelques minutes avant, ça ne nous disait rien. Nous perdre, exactement comme la première fois et décider de piquer vers la Calanque que l'on devine là bas, un peu au hasard... Suivre le Chemin au fond du Vallon et faire une révérence de présentation pour annoncer à ma Copine de Rando, que la Calanque est juste là, qui nous attend. C'est aussi beau que la première fois et surprenant, pile en face de Marseille. Mais en arrière plan, il y a, sur toute la longueur de la plage de galets, un gros tas de Laisses de Mer pas du tout naturelles. Les gens sont surpris en arrivant et désolés. On nous dit que d"habitude, c'est si propre... Trace des vagues de ces derniers jours dans cette Calanque plutôt encaissée. L'eau est belle et claire. Nous déjeunons, nageons un peu et dormons aussi, bercées par le bruit de la Mer (O Merci!). Nous repartons et marchons jusqu'à la Vesse. mais il fait si chaud (si chaud.......! 28°C? Plus?) , qu'on décide de retourner se baigner dans la Calanque. En arrivant, nous tombons sur trois personnes qui, avec de grands sacs poubelles ramassent les détritus. Après un bain de Mer, Hop, en suivant l'exemple d'un couple français qui est là avec ses enfants, nous allons les aider. Et d'autres suivront ensuite. Les 3 sont Argentins (!) et sont contents du coup de main (c'est le monde à l'envers, non?). D'autres s'y mettent et nous remplissons plus de 15 très grands Sacs ; qu'un autre gars qui débarque propose de venir faire chercher par bateau. Alors quoi dans ce tas? des pailles, des centaines de pailles, plein plein plein de pailles, des bouchons, des bouteilles, des batons de sucettes, des briquets, du polystyrène, des seringues (4), des mouettes crevées (3), des tétines et des pipettes de sérum phi (bizarre) et plein d'autres trucs (bizarre bizarre)... Nous grattons avec des bouts de bambou pour rester "safe" avant d'y mettre les mains. Après chacun avait besoin d'aller se laver dans la Mer... 

J'ai aimé la chaleur, transpirer un bon coup, sentir mes jambes qui me portent, trouver la Calanque, les mots échangés au dessus des détritus ; au dessus du pire du Monde, le meilleur, dans les sourires et les regards. Parler de la vie de mes grand-parents en Argentine et de Mafalda. Repartir, trempée "as usual", ne me séchant que les pieds pour enfiler les chaussures de randonnée, et redécouvrir ce sentier magnifique au dessus de la Mer: l'odeur des Pins et des figuiers, et tout ce Bleu. Côte bleue. Merveille (malgré tout).

Posté par keepmoving à 21:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 17 octobre 2014

Transformer l'essai (les messages cachés de la Rentrée des classes 5 et FIN)

two

13 Septembre 2014: Viens l'eau salée! (ils espèrent et attendent les vagues qui les mouillent jusqu'au ventre, les secouent, leur font pousser des cris de peur et de joie mêlées...)

Sept semaines de commencements en tous genres, de découvertes et de redécouvertes. Sept semaines pour prendre le rythme, accepter ce qui ne dépend pas de nous, se battre pour le reste. J'avais très envie, dès les premiers jours, que les contraintes soient agréables. Pourquoi est-ce que ça ne serait pas compatible? Ce soir, en filant dans ma voiture, en écoutant Just like Heaven, j'ai vu alors que la nuit tombait, des nuages gris qu'on aurait dit peints à la brosse plate sur la toile du ciel. On s'en est plutôt bien sorti. 

Sept semaines pour réfléchir à ce que l'on veut faire de cette année scolaire. Tant d'idées, de rêves, de projets, de résolutions, de solutions trouvées qu'il faut savoir appliquer. Des envies à la pelle, la certitude que c'est à nous de jouer... Et le sentiment, après ces sept semaines (et pas mal de temps passé au bord du terrain...) qu'il faut apprendre à... transformer l'essai.

Bonnes vacances! (elles seront studieuses ici (enfin, on va essayer)... mais elles seront bonnes quand même!)

Posté par keepmoving à 21:44 - Commentaires [10] - Permalien [#]

jeudi 16 octobre 2014

Alone is OK (les messages cachés de la Rentrée des classes 4)

P9240019

Pour me souvenir... L est la première lettre d'une ville, P la première lettre d'une autre. Elles sont distantes de moins de 10 km mais quand même... mais nous vivons ailleurs, dans un village à peu près à même distance des deux premières villes. Ce qui fait un Triangle équilatéral Fou (je me comprends...)(et je n'aime pas les Maths). Chaque Jeudi soir, j'écris le programme du Vendredi sur l'ardoise de la cuisine ; pour ne pas perdre la tête. Jamais le même programme, ça serait trop simple. Il y a des variantes et des subtilités, et des enfants à ne pas oublier.

Cette année, Vanille et Rhum-Coco ont été parachutés dans des classes où ils ne connaissaient personnes ou presque. Rhum-Coco est très sociable mais là, ça lui pèse de ne pas être avec ses copains (moi je me dis que ça ne peut que l'aider à rester concentré...!) Vanille n'en est pas à sa première expérience, et quand personne ne rit à son humour bien particulier, elle crie: "Vive la solitude!" dans un silence glacial. Il y a quelques années, c'était moins simple et je lui avais montré ce petit film. Même si on ne comprend pas tout, on peut en saisir l'essentiel: alone is OK. Etre seul, c'est OK. (On peut aussi lire le poème sous la vidéo et/ou se le faire traduire). Je crois qu'il y a un véritable apprentissage de la solitude. Solitude, seul quelque part ou dans la vie, solitude au milieu du groupe, solitude au milieu du monde (de la foule pourrait-on dire) ou hors de son cadre habituel... Et s'il y a apprentissage, il y a des manières de transmettre, d'apprendre, ou de réapprendre... J'estime être quelqu'un de solitaire et aimer ça. Je finirai bien ermite... peut-être. Mais il y a quinze jours, je me suis retrouvée, seule, sans connaitre personne dans un gymnase qui contenait près de 200 personnes. Je ne connaissais, en fait que, Caramel, qui était très occupée à rigoler avec ses nouvelles copines de Volley. Nous étions là depuis des heures, et avant de repartir, je voulais lui laisser le temps de boire un Coca avec les copines, et de manger quelques cacahuètes. Je me suis donc retrouvée, un verre de rosé à la main, seule, au milieu de gens hilares qui papotaient. Etrange expérience. C'était long, c'était bizarre, c'était curieux. Et presque embarrassant. En tous cas, ça m'a secouée un peu. Finalement, un grand type a repéré que j'étais seule et nous nous sommes souri. J'ai levé mon verre bien haut et j'ai crié dans le Brouhaha, très fort, parce qu'il était loin: "Je suis seuuuuuuule! Je me cherche des amiiiiis!" ça faisait très FB, très résaux sociaux, très "cliché"; ça se voulait dédramatisant. Il s'est approché en criant: "Comment???". Je me suis approchée, on a discuté et fait connaissance. J'avais un ami (c'est une façon de parler bien-sûr). Si j'étais partie comme une voleuse, je ne l'aurais pas rencontré. 

Posté par keepmoving à 20:12 - Commentaires [20] - Permalien [#]

mercredi 15 octobre 2014

Il n'a pas peur (les messages cachés de la Rentrée des classes 3)

vert

view

Sur ce Blog, comme dans nos vies, le Vert n'est jamais bien loin. J'ai dit à la Dame de la Coop que je photographiais mes fruits et légumes. Elle n'a rien ajouté.

J'ai l'habitude de voir débarquer les gamins du quartier en rade, parce qu'ils savent qu'il y a souvent du monde à la Maison... Cet après-midi là, je vois débarquer un copain de Rhum-Coco. Il ne peut pas rentrer chez lui parce qu'il y a un énorme chien (une mélange de pitt-bull et de bouledogue d'après ce qu'on m'a dit ; avec des crocs pointus et qui bave pas mal...), celui de ses voisins, qui l'en empêche. Il me demande si il peut attendre un peu chez nous. Je lui dis pas de problème. je lui propose à manger, et je le laisse s'installer à la table de la salle à manger pour faire ses devoirs (exactement là où s'installe Rhum-Coco en ce moment). Je le savais mais c'est étrange de voir soudain installé à la place de Rhum-Coco, l'élève modèle. Du coin de l'oeil, je l'observe. Il sort ses affaires et les dispose de façon ordonnée et puis, tranquillement il se met au travail. Avec méthode, il passe d'une matière à l'autre. Quand il ne comprend pas, il me demande et comprend très vite. Ses cahiers sont bien tenus, son Cahier de texte impeccable, ses traits droits et son équerre après 3 semaines de classe, est comme neuve. Il est poli et calme. Et j'ajoute très gentil. Un gamin attachant. Après avoir travaillé plus d'une heure dans le silence, il range ses affaires, et me demande si il peut encore attendre un peu. Attendre Rhum-Coco. Parce que Jean-Baptiste, lui, il n'a pas peur du chien.

Posté par keepmoving à 20:10 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :



Fin »